Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON PREND LES MEMES ET....

Publié le par FRANCROUGE

 

Les géniteurs des monstres réunis à Paris

Une nouvelle croisade se prépare. A sa tête, les Etats-Unis avec comme supplétifs plusieurs pays parmi lesquels la France hollandaise et les monarchies archaïques du Golfe. Les géniteurs des égorgeurs djihadistes voyant leurs monstres leur échapper vont tenter, une fois encore, de détruire ceux qu’ils ont enfantés. En ce domaine, ils ont une solide expérience. Exemples ? La Libye devenu grenier ouvert - grâce à Sarkozy et « l’expert »  BHL pour faire court - aux plus offrants où tous les malfrats de la région viennent s’approvisionner en armes ;  les guerres bushiennes en Irak, un pays où pas une journée sans boucherie ; la Syrie et une opposition laïque, démocratique délaissée au profit des «  fous de Dieu ». Les monstres se retournent contre leurs maîtres.

 

  L’appel à la croisade constitue un échec total des stratégies occidentales dans cette région du monde. Ils avaient déjà tenté le coup en Tchétchénie croyant pouvoir affaiblir un peu plus la Russie déjà mal en point comme ils ont fomenté ces dernières semaines la guerre dans l’Est de l’Ukraine. Ils avaient armé les talibans contre les Soviétiques. Ils avaient mené la guerre sous le prétexte de la lutte contre les dictatures en Libye et en Irak… Mêmes coups pour des résultats identiques en Afrique et en Asie. Les dirigeants occidentaux laissent un monde au bord de l’abîme et nous devrions les suivre dans une nouvelle entreprise promise au fiasco. François Hollande, rejeté par l’immense majorité des  Français, devenu la risée du monde, croit pouvoir sauver la mise en s’octroyant un nouvel uniforme : celui du treillis kaki.  Non seulement il entraîne le pays dans le désastre économique mais il risque de nous impliquer dans une aventure aux  conséquences imprévisibles pour notre sécurité intérieure.

 

Voilà pourquoi il faudra suivre de très près la « conférence internationale », ce lundi à Paris. Exceptés les plans de bombardements intensifs auxquels plusieurs pays européens ne veulent pas participer et un objectif secret visant directement le régime de Damas qui ne manquera pas de provoquer une réaction musclée de Moscou, aucune proposition politique, économique, bref d’envergure, n’est annoncée. Les va-t’en guerre se réunissent à Paris. Surtout pas des acteurs et encore moins des visionnaires réfléchissant et travaillant pour éviter au monde un possible cataclysme.

 José Fort 

L'Humanité du 15/09/2014

ON PREND LES MEMES ET....

Commenter cet article