Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ALSACE, PARLONS-EN !!!

Publié le par FRANCROUGE

1)

COMMUNIQUE du PCF ALSACE

sur la Réforme territoriale


La droite et ses barons cherchent à mobiliser.  Mais au service de qui ? 

S’il est une chose que les communistes d’Alsace partagent avec celles et ceux qui ont manifesté ce samedi à Strasbourg, c’est qu’on ne leur a pas demandé leur avis sur une réforme qui engage l’avenir de chacune et chacun d’entre nous. Alors que le projet de Conseil Unique d’Alsace a été rejeté en 2013, la droite nous explique que les Alsacien-ne-s n’avaient alors rien compris et qu’aujourd’hui face au projet du gouvernement, la solution passerait bien par la fusion des départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin !

En 2013, avec d’autres, nous communistes d’Alsace avons affirmé que le projet de Conseil Unique est dangereux pour la population, pour les travailleurs de la région, qu’il casse les solidarités et le principe d’égalité, remettant en cause la République ainsi que la démocratie locale.

Les mêmes objectifs sous-tendent la réforme territoriale du gouvernement et le Conseil Unique.

Les collectivités territoriales sont les premiers investisseurs du pays et ce n’est pas en les « saignant », en les supprimant ou en les regroupant en « Super-Régions » ou « Conseil Unique » que le pays et l’Alsace iront mieux, bien au contraire. 

Le projet de conseil unique d’Alsace, tout comme la réforme territoriale du gouvernement, masque une volonté d’adapter la région à la politique d’austérité, d’adapter les structures régionales à la politique que les marchés financiers et les dirigeants européens veulent imposer aux États et aux populations.

Il est inconcevable que les citoyen-ne-s et les élu-e-s des collectivités ne soient pas consulté-e-s sur une réforme territoriale qui bouleverserait à ce point nos institutions. Comme dans le reste du pays, les communistes d’Alsace demandent un grand débat public. Un référendum s’impose !

Le 12 octobre 2014

Béatrice LEJARRE - Secrétaire départementale de la Fédération du Bas-Rhin du PCF

Aline PARMENTIER - Secrétaire départementale de la Fédération du Haut-Rhin du PCF

=====================================================

2)

Mon avis personnel: l' Alsace de par sa situation géographique a de tout temps été une région prospère aussi bien dans le domaine de l'agriculture que côté industriel et commercial. Il en est de même sur le plan intellectuel et universitaire. Région convoitée, elle a été le théâtre de nombreuses guerres du Moyen-Age à nos jours, d'abord entre barons, ducs, princes, évéchés etc... jusqu'aux deux conflits mondiaux.

De nos jours on appelle ça une région "riche". Elle est aussi une des régions où le chômage est inférieur à la moyenne nationale. Ceci pour deux raisons principales. D'abord des dizaines de milliers d'Alsaciens travaillent en Allemagne et en Suisse (les Frontaliers) parce que les salaires y sont supérieurs à travail équivalent, ensuite et à l'inverse beaucoup d'entreprises étrangères investissent en Alsace parce que les salaires sont inférieurs à ceux de leur pays d'origine. Enlevons ces deux éléments et la situation deviendra catastrophique.

Cela dit (perso je suis contre les fusions, voir communiqué ci-dessus) l' action de nos "roitelets locaux" président de région et présidents des conseils généraux en tête, est hypocrite et scandaleuse. Ils profitent d'une réforme gouvernementale que la majorité des citoyens conteste pour remettre en selle la suppression des départements refusée par référendum en 2013. Petits malins non ??? Je doute fort que la majorité des manifestants en ait saisi les véritables enjeux !!!

Je ne peux m'empêcher de faire la comparaison avec l'Italie où la Ligue du Nord (extrême droite) réclame l'indépendance afin que le Nord riche cesse de payer pour le Sud pauvre. D'ailleurs "Alsace d'Abord", branche locale du FN était bien représenté ! De même cette manif. était aussi une occasion rêvée pour les "autonomistes" (Droite) qui avaient quasiment disparu de l'échiquier politique alsacien.

Quelle belle réussite messieurs, je ne vous félicite pas.

Francrouge

Commenter cet article